Vous êtes ici : Vie pédagogique » Actions éducatives » Parcours d'éducation artistique et culturelle et arts visuels » Cinéma

Collège au cinéma - Maine et Loire - 2010/2011

Les CITRONNIERS de Eran Riklis


1.Préparation à la projection
- Comparaison d'affiches (travail de groupes : relevé des éléments clés du film)

- Recherches d'infos... : Israël, Palestine, la ligne verte, la cour suprême...

- les lieux du film (situation sur une carte) : Kalkilya, Jérusalem, Ramallah, Djelazoun

- BA « la fiancée syrienne » : les thématiques (Israël/Syrie, culture, femmes, frontières...)

NB : la BA des citronniers dévoile beaucoup du film, peut-être à éviter ?


2.Un film construit autour de deux femmes : Salma et Mira

- Deux femmes proches : seules, fragiles, séduisantes, courageuses

- Deux personnages révélateurs : désirs et impuissances


3.Un film de portraits

- Esthétique du portrait : gros plans, plans rapprochés, point de vue subjectifs (ex : Mira et ses rivales)

- Caractérisation des personnages grâce à des signes distinctifs (tenues, gestes, occupations...)

- Un portrait des rapports : hommes-femmes et femmes-femmes


4.Solitudes et rapprochements

- Les rapports entre les personnages : famille (conjoints, enfants), voisin, amis, employés

- Des sentiments contraires : respect/mépris, complicité/aveuglement, partage/isolement...

- La mise en scène des rapports : les regards, les postures, les gestes...


5.Un film de frontières, fragiles mais infranchissables

- Entre deux pays, peuples

- Entre deux voisins

- Entre hommes et femmes

- Entre nécessité et absurdité (scène finale)


6.Israël-Palestine : toile de fond du film

- Les paysages, les lieux, les traditions, la vie du peuple

- La situation, les tensions, les recours (politique, justice...)

- Les personnages : représentants symbolique des états


7.Les citronniers : implicites et non-dits

- Le refus du reportage, du sensationnel

- Les soucis de communication, de compréhension

- Montrer sans dire : les images muettes, les sous-entendus du récit

- Humour et tendresse par les images : situations, regards, gestes

Analyse de séquences révélatrices


8.La dimension symbolique du film 

- les différents niveaux de conflits : Israël-Palestine, hommes et femmes...

- David contre Goliath : individu contre état, intérêt politique et personnel, arbres contre béton et grillages

- une réflexion politique : le partage des territoires, la politique sécuritaire, la cour suprême

Annexe images


Collège au cinéma 49 - 2010/2011 - Pierre Pucelle
Partager cette page

Rédigé par Francoise Bordage

M.A.J. le 26/04/2011

Nous écrire