Vous êtes ici : Vie pédagogique » Culture Scientifique et EDD » EDD

L'aventure au Parlement des enfants, école Victor Hugo, Classe de CM

Témoignage de Sylvie Salamonowicz, enseignante à l'école Victor Hugo, qui a engagé ses élèves dans une proposition de loi sur le thème de la biodiversité. Un exemple concret de croisement des disciplines et de projet alimentant le parcours citoyen.


Au mois de septembre, la directrice de notre école, Madame Orliange, m’a demandé si j'étais volontaire pour participer au concours du Parlement des enfants. J’ai un peu hésité car dans un premier temps, le sujet me semblait austère et peu propice à enthousiasmer des enfants de 10/11 ans... Il m’a fallu me mettre au clair sur ce qu’était un projet de loi, sur la différence entre loi et réglementation, sur la méthode pour « transporter » les élèves de ma classe dans cette aventure.

Les élèves et leurs parents ont été rapidement mis à contribution.

Nous avons défini, en classe ce que recouvrait le terme de « biodiversité », le sujet imposé étant de faire un projet de loi visant à « protéger la biodiversité ».

A ma grande surprise, les élèves ont, dès le début, montré un vif intérêt pour le fonctionnement de nos institutions (ils sont maintenant imbattables sur le sujet !).

Les familles se sont impliquées, réfléchissant à ce sur quoi nous pouvions légiférer.  Après le tri de leurs très nombreuses propositions, nous nous sommes centrés sur les sujets qui pouvaient nous concerner directement et sur leur faisabilité.

Nous avons envoyé nos principales idées au député de notre circonscription, Mr Matthieu Orphelin, très au fait de l’écologie, et qui a tout de suite partagé notre enthousiasme.

Après délibération en classe, nous avons choisi de nous intéresser au gaspillage alimentaire et aux déchets de la restauration scolaire, avec le constat que 50kg de déchets organiques par jour étaient produits par notre établissement !

Monsieur Orphelin nous a consacré une matinée en classe. Nous avions préparé beaucoup de questions sur son métier et sur la méthodologie pour écrire des articles de loi. Très pédagogue et clair pour les enfants, il nous a bien aidés à avancer sur la rédaction de la loi :

1- Quelle est notre proposition ?

2- Qui paie ?

3- Quelles modalités pour mettre ce projet en place ?

4- Sur quoi cela peut-il déboucher ?


Nous avons appris qu’un des parents d’élève de notre école, Mr Pierre Galio, travaillait à l’ADEME à la Direction Economie Circulaire et Déchets. Nous nous sommes empressés de le contacter.

Après une rencontre entre adultes, nous avons mis au point son intervention auprès des élèves. Là aussi, de nombreuses questions, préparées en amont, nous ont permis de mettre au clair la faisabilité de notre projet, ce qui existait en matière de loi, ce qui reste à faire...

Grâce à l’expertise et la grande disponibilité de Mr Galio, les zones d’ombre de notre sujet ont été éclaircies et nous avons pu nous mettre à la rédaction de notre lettre exposant les motifs et aux 4 articles de loi que nous proposions.

Grâce à l’implication des enfants, de leurs familles, et grâce à Mrs. Orphelin et Galio, notre projet a été finalisé, avec une réelle fierté de la part de tous.

Ce travail a été très fédérateur.

577 classes participantes, difficile de se projeter dans celles qui vont avoir la chance de défendre leur académie au niveau national...

Vendredi, grande liesse dans la classe, quand nous avons appris que nous représentions, grâce à notre travail, l’Académie de Nantes au Parlement. (Nous avons téléphoné à une petite fille de la classe, hospitalisée depuis plusieurs semaines pour partager en direct avec elle, notre joie.)

Prochaine étape, le 7 mai où seront proclamées les 4 lois finalistes !

On se prend à rêver de la suite !

Sylvie Salamonowicz, professeur des écoles, école Victor Hugo.
Année scolaire 2017-2018.


 

Partager cette page

Rédigé par Olivier Bioteau

M.A.J. le 11/10/2019